Copernic : drôle de titre pour un magazine à thématique
aérospatiale ? Et pourtant...


Nicolas Copernic, astronome, chanoine, médecin, penseur polonais né au XVème siècle fut un homme qui, à la seule force de sa pensée, changea le cours de la vision qu'avait l'humanité de sa place dans l’univers en plaçant une fois pour toutes le soleil au centre d’un système planétaire dont la Terre, berceau des hommes, n'était qu’un des composants.


Il imagina que les étoiles étaient bien plus lointaines, et ne prétendit jamais qu’il avait eu ces visions de par sa seule réflexion, rendant hommage à ses prédecesseurs, dont Aristarque qui avait travaillé sur de tels concepts quinze siècles auparavant... Copernic, et avec lui Galilée, Newton, et plus tard Einstein ou Hubble, avaient la tête dans les étoiles mais ne se soumettaient pas à leurs seuls rêves : ils les approfondissaient, les travaillaient, les démontraient, et si nécessaire ils savaient en faire leur deuil. Ces hommes-là étaient des maîtres, et aujourd'hui plus que jamais nous avons besoin de maîtres, au sens où il en existe au creux de tout système de pensée et d'action ; au point que quand un moderne George Lucas imagine une saga intitulée « Star Wars », la notion de maître y est centrale... Nous avons aujourd'hui un grand besoin de maîtres ! Nous avons donc choisi Copernic, parce que nous aurions aimé le croiser, l'écouter, respirer le même air que lui. Ces types-là nous rendent bien plus intelligents, malgré les siècles qui nous séparent, ils sont les piliers du temple de la civilisation humaine. Et nous, petits aviateurs des temps dits modernes, n'aurions pas ces privilèges insensés de voyager à travers le ciel du monde et celui de Nouvelle-Aquitaine en particulier et même, comme certains dont l’aéroport de Mérignac est la base, d’aller au-delà parcourir les orbites terrestres, si Copernic et les autres n'avaient pas, en géants qu'ils sont, accepté de nous prendre sur leurs épaules.

Bernard Chabbert